Autisme s'en sortir

e-mail : autismesensortir@gmail.com                                                                                                                                                                                                                                                              Mise à jour : mai 2021

Définition du terme « autisme »

     Le terme autisme est emprunté à l'allemand « Autismus » créé en 1911 par le psychiatre suisse E. Bleuler.
Il est dérivé du grec « autos » qui signifie « soi-même ».

     En 1943 le professeur Léo Kanner, pédopsychiatre, définie le tableau clinique de « l’autisme infantile précoce [1]». Il explique qu' « il existe d'emblée un repli autistique extrême qui, chaque fois que c'est possible, fait négliger, ignorer, refuser à l'enfant tout ce qui lui vient de l'extérieur [1]».

Population touchée

     Toutes les classes sociales sont également touchées.

      Il y a 74 enfants sur 1000 naissent autiste actuellement en France dont environ 1 fille pour 3 garçons (Santé Publique France).

      120 000 personnes sont atteintes en France d'après Santé Publique France. Or "Après l’âge de 15 ans, la prévalence estimée par le Système National des Données de Santé  décroît brutalement pour tendre vers des valeurs très faibles, voire proches de 0 chez les adultes." Ce qui amène à conclure que les adolescents et les adultes ne sont presque pas pris en compte (non diagnostiqués).

     650 000 personnes sont atteintes en France. Pour information, il y a 65 000 personnes atteintes de Trisomie 21 en France.

       Aux USA, le Center for Desease and Control (CDC) a publié un document montrant une augmentation de 26% du nombre d'enfants autistes entre 2006 et 2008. Entre 2012 et 2014 la hausse fut de 30%, ils comptent un enfant TED sur 68 naissances.

      Cette augmentation  montre que l'autisme est un véritable problème de santé publique qui mérite des investissements conséquents explique Bernadette Rogé, professeur à l'Université de Toulouse le Mirail. Elle explique que cette augmentation fait craindre l'intervention de beaucoup de facteurs, notamment environnementaux.

L'HAS (Haute Autorité de la Santé) explique que le fonctionnement d’une personne avec TED évolue au cours du temps en fonction de la qualité et de l’intensité de son accompagnement. D'où notre exigence à ce que nos enfants soient dans le milieu ordinaire le plus souvent possible.



Bibliographie

1. Les troubles autistiques du contact affectif. Léo Kanner